Vincent Boulanger Photographe


1% artistiques - commandes - projets - vidéo et documents divers ...

cette galerie recense les œuvres et projets Hors peintures

Œuvres de jeunesse

Dans cette galerie se trouvent les premières œuvres, jusqu'au Thèmes aboutissant à la démarche d'abstraction

Période Noir et Blanc

Les œuvres de cette série se situent entre 1965 et 1980 commencée en utilisant uniquement le noir, le blanc et l'angle droit, évoquant la verticalité des Falaises et l'horizontalité de la mer, elle évolue vers un trait plus libre et l'addition de couleurs pures.

Trames et traits

Dans cette série 1990/ 2004 la recherche graphique du trait aboutissant à une construction en forme de trame

"CHAOS" et "CULTURE"

Série ayant pour Origine les "évènements" de 2005 ou le "Chaos" décrit par les tous médias m'ont amené par la suite à une réflexion sur la culture et ses expressions - musique - danse - littérature -

Suite "Autres non lieux" et graff

Suite tout d'abord inspirée par les ultimes travaux de Jean DUBUFFET, elle se poursuit par une série de "graffs" spontanés ...

Carré et Tapis

Hors des peintures ou plutôt en plus, je propose en édition limité la confection de tapis haute laines et de Foulards soie
30122011

Série "GRAFF" - 3 - œuvres papier, estampes

[gallery link="file" columns="1"]

Des recherches, des Estampes digitales...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020651

"Censored Media"

voir l'évolution de cette œuvre sur mon blog :

[gallery link="file" columns="2"]

censored

SCULPTURES

[gallery link="file" order="DESC" columns="4" orderby="post_date"]

Des sculptures depuis 1965...

P1010268

série "LANDSCAPE II"

Série « LANDSCAPE 2 » 2012 …

Cette série d’œuvres commencée en aout 2012 est une suite de celle intitulée « HORIZONS » (exposée en  2009 en l’hôtel de ville de Rouen http://argatti.fr/portfolio/horizons3-hall-de-lhotel-de-ville-rouen-dans-le-cadre-des-meridiennes-sept-oct-2009/)  Elle reprend aussi les éléments des « GRAFF ».

« LANDSCAPE 2 » présente en générale deux masses, une représentant le ciel, une autre la terre ou plutôt le sol, la ligne d’horizon – jonction – entre les deux éléments est souvent neutre, parfois seuls une ligne ou plusieurs traits « griffés » les joignent. Qu’est-ce qui lie ce sol où nous vivons à l’immensité, l’infini, de ce qu’on appelle « ciel » ?

Le noir est la dominante de cette série, les œuvres sont pour l’instant sur papier, certaines  (du moins dans leur esprit) feront l’objet de grandes toiles.

b20130810_164635

Suite série "LANDSCAPE II"

[caption id="attachment_2722" align="aligncenter" width="785" caption="Horizon"][/caption]

Cette série commencée en Août 2012 est complétée jusqu'en Août 2013, compte à présent plus de 200 œuvres de toutes matière, dimensions et supports. Elle se termine (pour l'instant) par 6 grandes toiles jusqu'à 150x260 cms.

 

[gallery link="file" columns="2"]

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

" Black Polyéthylène"

Cette série reprend l'esprit d'œuvres des années 1978/1980 (grandes peintures noires polyéthylène,exposées au Musée du Havre")

 

[gallery link="file" columns="2"]

20140922_171557

Série "New Landscape"

[gallery link="file" columns="2" orderby="title"]

 

pont jeanne d arc la nuit

"Estampes Paintographiques©" série "New Landscape"

Ces œuvres sont disponibles pour des tirages uniques ou numérotés (me contacter) sur différends supports (papier d'art, toiles, alu, plexiglas)  et dimensions.

[gallery link="file" columns="2" orderby="title"]

KINBAKU

nouvelle série KINBAKU

[gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]

La  nouvelle série plastique d’Argatti, « Kinbaku », est inspiré de l’art millénaire du bondage nippon.

 

Rien de choquant ici, car ce qui intéresse Argatti c’est tout simplement la beauté des lignes, et les formes plastiques qui se crée au hasard de leurs croisements. Argatti s’inspire depuis longtemps du monolithe de 2001 l’Odyssée de l’espace de Kubrick, une forme récurrente dans ses peintures ou dans ses sculptures. Mais cette fois, ce monolithe est contraint dans un complexe enchevêtrement de fils rouges : « Ces liens expriment l’enfermement de la matière ou de l’esprit »- explique le peintre. La pierre de récupération qui lui sert de base de travail est déjà dégrossie par la main de l’homme, puis elle se métamorphose sous le geste de l’artiste.

 

De la biffure à la corde tendue

 

Dès ses débuts, Argatti procède par biffure. Le geste, dans ses toiles abstraites, dans ses gravures ou dans ses sculptures, reste toujours visible. La biffure est une sorte d’écriture, l’expression d’une colère et d’une violence réelle, et pourtant ses œuvres expriment une paradoxale quiétude : « La corde s’inscrit dans le prolongement de la biffure, elle vient nier la matière. Lors de mes premières études, c’est le mouvement des blés qui m’avaient inspiré la biffure. On peut y voir une certaine violence cependant. C’est une volonté de dénoncer la violence permanente de notre monde et c’est aussi une interrogation sur notre liberté chaque jour un peu plus contrainte ».

Élodie LAVAL Tendance Ouest

20150225 1019

Peintures Digigraphique

tirage sur commande, différends supports et dimensions

[gallery link="file" orderby="title"]

20170428c

Recent Landscape

[gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]

20170419_132136-1

Nouvelle série "casse autos" (maquettes)

[gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]