Vincent Boulanger Photographe


NINGBO MUSEUM OF ART (Chine)

Un mois de résidence dans ce musée National de Ningbo afin de produire une série d'œuvres qui seront ensuite exposées et dont 3 seront incorporées à la collection du Musée
Affiche exposition "LA FORGE " HARFLEUR
AFFICHE THV
duguay16_vgenerale

A NANTES au Temple du Goût - Exposition du 5 au 27 mars 2010

La vidéo de l'exposition

Partage de l' Exposition avec mon ami Amatheur-Jean LANOË    
L'invitation
l'Invitation
recto mail

Exposition "Partitions" à la Médiathèque de Vern-Sur- Seiche (35) Jan. Fév. 2008

Cette exposition m'a été proposée à la suite d'un concours dans le cadre du 1% pour une œuvre d'Art destinée à la Médiathèque "LE VOLUME" de VERN-SUR-SEICHE.  Je n'avais pas été choisi mais mon dossier avait retenu l'attention du Conseil Municipal.            
decouv

Exposition Galerie "LA DÉCOUVERTE" Nantes sept. - Oct. 2007

  Les partitions musicales d'Argatti­   Les toiles d'Argatti, finalement, sont elles abstraites? Sans doute l'ex­pressionnisme de cet ensemble de formes, de traits et de couleurs, le font-ils penser. Néanmoins, si le peintre semble développer une ma­nière nerveuse et automatique d'appliquer son art, apparaît très vite un véritable langage de signes fina­lement structurés et où le hasard n'a pas toujours sa place. Car Argatti peint la musique, et ce sont de véri­tables partitions qu'il nous amène à lire. Mu en chef d'orchestre, le peintre; de son écriture vive et spon­tanée, fait voler les notes qu'il méta­morphose en taches de couleurs, mouvements et directions. Ne reste plus qu'à se laisser emporter par les mélodies, plutôt jazzy, et se laisser guider par les horizontales, «les lignes mélodiques », et par les ver­ticales, «plutôt le rythme». Ce qui se laisse voir se laisse entendre.   Jusqu'au 26 octobre à la galerie La Découverte, 1, rue de Briord.
2

Galerie Reg'Art-Confrontations « Suite Partitions » 21 novembre - 9 décembre 2006

6-12-06 LES AFFICHES DE NORMANDIE Inscrit dans une démarche picturale qui n'est pas étrangère aux recherches de support-surface et des abstraits lyriques, Argatti travaille avec une grande constance. Pour sa nouvelle exposition, il nous dévoile un grand nombre de peintures récentes. Moins inquiète que la série récemment présentée rue de la Pie, cette sélection de fin d'année s'inspire pour l'essentiel de la musique de jazz (Ornette Coleman, Thelonious Monk) et de différents compositeurs de musique «répétitive» comme l'américain Steve Reich. Telles sont les sources de référence des dernières recherches du peintre. Travaillant d'abord sur papier, Argatti laisse la musique guider son esprit et sa main. II développe ensuite certains thèmes sur toile. Tout ce qui est présenté à Rouen a été produit entre les mois de juillet et d'octobre 2006. La peinture d'Argatti maintient une relation très forte et fusionnelle avec la ville, contexte dans lequel il a toujours vécu. Elle stimule, manifes¬tement, la nervosité et la scansion de sa peinture, manifestement très rythmique. Usant d'une trame souvent répétitive, il travaille chaque thème comme il le ferait d'une parti¬tion musicale, trouvant à chaque son une correspondance chromatique inédite.  Galerie Reg'Art-Confrontations, Daniel Amourette, 45, rue des Bons Enfants, 76000 ROUEN. Tél. 02.35.70.20.51. Jusqu'au 9 Décembre. Un trio assez étonnant. Luis PORQUET Galerie Reg'Art-Confrontations, Daniel Amourette, 45, rue des Bons Enfants, 76000 ROUEN. Tél. 02.35.70.20.51. Jusqu'au 9 Décembre. Un trio assez étonnant.

Luis PORQUET

 
DSCI3304
1995gaillon2

Exposition au Prieuré GAILLON Décembre 1994 - Janvier 1995

[gallery link="file"]

Dernière  exposition avant mon départ pour Toulouse.

Sur le thème les  Falaise, la verticalité, l'horizontalité, des gravures, des estampes..

 

 

 

 

 

DSCI1102

Galerie « Les Yeux d’Elsa » 4 – 18 juin 2008 dans le cadre du festival "off" d'art contemporain au Havre

LES A F F I C H E S  D E  N O R M A N D I E 11-06-2008   Actualités des Arts GALERIE «LES YEUX D'ELSA» LA DIVINE COMÉDIE D'ARGATTI Outre ses fonctions au sein de l'U.A.P, de Saint-Etienne-du-Rouvray, Argatti est un peintre en perpétuelle effervescence. Peu après l'exposition qu'il nous a présentée rue de la Pie, à Rouen, en compagnie de J.-A. Lanoë, le revoici au Havre, son ancien port d'attache, où il dévoile une série d’œuvres inspirées par la Divine Comédie de Dante. La galerie «Les Yeux d'Elsa» l'accueille pour une quinzaine de jours. Librairie et galerie à la fois, «Les Yeux d'Elsa» est un lieu unique où amateurs de bouquins, lecteurs, écrivains et artistes de toute sorte aiment à se retrouver dans une atmosphère chaleureuse. En marge des institutions et des galeries tradi­tionnelles, cet espace convivial permet de vrais échanges et des rencontres enrichissantes. Au Havre, toute personne un peu cultivée ou simplement bien informée connaît «Les Yeux d'Elsa» pour avoir assisté, en son sein, à une conférence ou une présentation d'ouvrage. Les manifes­tations s'y succèdent à un rythme plutôt soutenu. II est heureux qu'un tel espace existe. On y accueille aussi des peintres qui, pour certains d'entre eux, valent bien ceux que défendent les galeries plus installées. La présence prochaine d'Argatti, ancien Havrais, est là pour nous le rappeler. Outre les fonctions qu'il exerce au sein de l'U.A.P de Saint­-Etienne-du-Rouvray, dont il vient d'accepter la présidence, Argatti a réalisé une nouvelle série d’œuvres librement inspirées de «La Divine Comédie» de Dante, pari assez inattendu pour un artiste si peu figuratif que lui ! Par la même occasion, le 13 juin à 17 heures, Argatti présentera «De l'aube au soir», livre d'artiste réalisé avec le concours du Musée de l’Imprimerie de Nantes et dont l’édition est limitée à une cinquantaine d’exemplaires.   Luis Porquet      
Image1

Exposition Galerie Miroir de l'Art le Havre Mai 2000

LA VERITE SUR ARGATTI

 

ARGATTI n’est ni grimé ni costumé

Il est l’artiste sans l’habit cultivé et cultiveur et sans arrêt   ARGATTI est figuratif J’ai reconnu des formes de tables de chaises de femmes nues des fleurs des sous-bois des bouteilles et des verres Des fois il met juste la couleur des tables des chaises des femmes nues des fleurs des sous-bois des bouteilles et des verres Et d’autres fois il met des formes de ce que ne sont pas des aspirateurs des vierges des citrons des coucous des châteaux et des caleçons   ARGATTI il est pressé et il n’est pas pressé Il a des toiles des planches et des feuilles Il est souvent bon   © Daniel LENORMAND  
Scan10005

Exposition Galerie DELANGE le Havre mars 1989

Ma dernière exposition au Havre avant mon départ pour Rouen.. Deux thèmes : les nus  et New-York                      
affiche nature² réduite

Galerie "L'ESPACE" Rouen exposition "Nature²" avec David HAUGUEL octobre 2010

Nature²

 Voir La vidéo de l'Exposition

"Dans la continuité de la découverte de ces lieux affranchis de notre contrôle que sont les « Autres Non-lieux » Argatti et David HAUGUEL ont unis leurs regards pour explorer ces nouveaux territoires.

Travaillant graphiquement sur l’observation de ces endroits qui échappent habituellement à notre aveuglement quotidien, Argatti recrée de toutes pièces les instantanés non figés et les fulgurances de cette topographie. David Hauguel, alliant photographies et textes, est parti à la recherche de la nouvelle Nature tapie à l’abri du silence de ces « Autres Non-Lieux ».

 

C’est de cette nouvelle Nature que les œuvres d’ARGATTI et de David HAUGUEL rendent compte dans une complémentarité de regards. Ils ont nommé Nature2 ce nouveau monde émergeant sous nos yeux en toute liberté."

 

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale les membres de l’État-major du bombardement Stratégique des Forces Alliées firent le tour des villes d’Europe qu’ils venaient de réduire à l’état de ruines. L’idée de cette tournée était d’évaluer l’étendue des dommages subis par ces villes et rendre compte de « l’efficacité » de leur stratégie. L’un des volets les moins connus de cette évaluation consistait à étudier les conséquences de ces bombardements sur la capacité de la nature à se régénérer. On pensait généralement que les zones détruites devaient être devenues des Non Lieux désertés de toute forme de vie. Les Naturalistes envoyés sur place revinrent avec des conclusions surprenantes. Malgré la pollution provoquée par les armes chimiques, l’absence de terrain propice, toute une végétation nouvelle prospérait dans ces décombres. Ce n’était pas celle des jardins publics, ni celle des campagnes, mais l’émergence d’une nouvelle Nature. Ronces, Laiterons, Buddleias, Vipérines, Carottes sauvages, Pavots recouvraient à grande vitesse les ruines. On s’extasia devant la capacité des Arbres à Papillons à fendre la pierre, à réduire le béton à un simple substrat où ils enfonçaient leurs racines. On fit la conclusion que si les choses étaient laissées dans l’état il faudrait bien peu d’années pour que toute trace humaine et urbaine ne disparaisse sous les frondaisons de forêts nouvelles. Certains Naturalistes émirent l’idée que cette végétation inédite dans sa composition était l’ébauche d’une Nature d’une type nouveau, une deuxième Nature, une Nature N°2, celle d’après l’Homme du 20ème siècle.

CHAOS septembre 2005

Galerie "L'Espace" Rouen, exposition "CHAOS" avril 2006

« CHAOS » 2005 (vide ou confusion existant avant la création. Petit Robert) Chaos : vide ou confusion existant avant la création. (Petit Robert) Cette série d’œuvres a pour origine et inspiration,  les « évènements » de septembre octobre 2005. Les images de violences largement diffusées et montrées en boucle par les médias. Images de nuits sombres, les brûlots, les charges policières, les courses dans les rues, tous cela ressenti comme une déliquescence de notre société. Tous les jeunes sans espoirs ou plutôt dans le désespoir, premier signal d’alarme ? Autant de violence d’origine sociétale profonde, mais aussitôt obturées, comme si vite, il fallait les oublier. j’y avais espéré une compréhension ou une prise en compte des aspirations de la jeunesse, il en est advenu ce que vous savez. Que faire pour notre société ? Aller vers l’autre, celui que l’on ne connaît pas, le différent, voilà ce qui fait avancer la société, se forcer, se confronter. En tirer une œuvre plastique est une gageure, mais du chaos symboliquement, naît ou renaît toute chose.
FLY LES EXPOS DU KALIF
rivegauche

"Une Saison de Danse" Le RIVE GAUCHE à Saint-Etienne-du-Rouvray nov. Déc. 2007

Cette exposition  pour objet de retracer et sublimer les émotions ressenties lors de la vision de différents spectacles de danse, au travers d’une série de toiles (une par spectacle) de grande dimension (environ 200x200). Voir la vidéo de préparation de l'Exposition Ces deux années passées, après avoir travaillé sur deux séries*, la première ayant  pour thème le « Chaos » (évènements de Sept-Oct 2005) et persuadé que la culture est la seule voie d’espoir d’amélioration et de rencontre dans notre société, je me suis attaqué à des thèmes à essence  culturelle , en abordant les « Partitions » en rapport avec l’écoute de la musique, j’ai décidé ensuite d’étudier le monde de la danse, monde qui m’était inconnu, donc abordé en total néophyte ou candide.  
argatti censored media
P1010127

CENSORED MEDIA exposition à la galerie Reg'Art-Confrontations Rouen France

La série issue d'une année de travail 

Exposition d'été à la galerie Reg'Art Confrontations Rouen.
Publié le 16/07/2012 

Depuis un demi-siècle, Philippe Argentin dit ARGATTI crée et expose au fil des lieux et des galeries sa peinture. J'écris bien SA peinture car chez ce Fécampois de naissance qui œuvra au Havre puis actuellement à Rouen, nulle source, nulle référence emblématique ne garrotte sa liberté de créer et son inspiration. Preuve en est avec l'exposition qu'il propose cet été à la galerie Reg'Art Confrontations qu'il anime désormais avec Daniel Amourette. Sous le titre Censored Media, ARGATTI expose un thème choisi il y a un an : réfléchir et lancer sur maquettes comment sévit la censure du rédactionnel des journaux, qu'elle soit issue de la hiérarchie ou de l'auteur du papier. S'ensuit une magistrale suite de tableaux énergiques et vindicatifs où les textes crient vengeance sous le crayon ou le feutre rouge du censeur grâce au geste expressif, fébrile et engagé d'un artiste qui exprime, appelle, rugit sans pour cela oublier l'harmonie et la puissance du graphisme. L'accompagnent des peintures étonnantes et prometteuses d'Hélène MARI et les sculptures magiques et fascinantes de Karine DA SILVA composées d'un ramassis sublime d'objets du quotidien.

André Ruellan Critique d'Art à , ART CULTURE FRANCE

At the moment and for several months now, he is inspired by and reflecting on the overall and instantaneous vision of a simple newspaper page and, more generally, on media in general: “What lies behind the words and the pictures?  What are they hiding from us?  Where are they leading us?  Where is the lie? Where is truth?”  These are really far-reaching questions to which the numerous answers are often contradictory.

 

 

[gallery link="file"]

Exposition Au Musée d'Art Contemporain de NINGBO en Chine avril mai 2015

[gallery link="file" order="DESC" orderby="post_date"]

20161015_102940

NINGBO MUSEUM OF ART septembre Octobre 2016

Un mois de résidence dans ce musée National de Chine afin de produire des œuvres en vue d'une exposition et de rentrer dans la collection du musée

vue de l'atelier et lien Argatti at Work

https://www.youtube.com/watch?v=aBKR_IbL_cY

parcours de l'exposition

https://www.youtube.com/watch?v=apz2tGLNaek

 

[gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]

vue de l'atelier

ZA7Q4581

Ningbo Museum of Art la cérémonie du vernissage

[gallery link="file" order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]

Article de presse dans tendance Ouest du 11 janvier

suite à l'interview de Élodie Laval