Vincent Boulanger Photographe


115_1582115_1570_2115_1571115_1572115_1573115_1574115_1575115_1576115_1577115_1578115_1579115_1580115_1581

Exposition Galerie « LA DÉCOUVERTE » Nantes sept. – Oct. 2007

 

Les partitions musicales d’Argatti­

 

Les toiles d’Argatti, finalement, sont elles abstraites? Sans doute l’ex­pressionnisme de cet ensemble de formes, de traits et de couleurs, le font-ils penser. Néanmoins, si le peintre semble développer une ma­nière nerveuse et automatique d’appliquer son art, apparaît très vite un véritable langage de signes fina­lement structurés et où le hasard n’a pas toujours sa place. Car Argatti peint la musique, et ce sont de véri­tables partitions qu’il nous amène à lire. Mu en chef d’orchestre, le peintre; de son écriture vive et spon­tanée, fait voler les notes qu’il méta­morphose en taches de couleurs, mouvements et directions. Ne reste plus qu’à se laisser emporter par les mélodies, plutôt jazzy, et se laisser guider par les horizontales, «les lignes mélodiques », et par les ver­ticales, «plutôt le rythme». Ce qui se laisse voir se laisse entendre.

 

Jusqu’au 26 octobre à la galerie La Découverte, 1, rue de Briord.